Le projet de loi de finances 2022, arrêté à la somme de 5.160 milliards FCFA a été adopté mercredi en Conseil des ministres, résumant ainsi la satisfaction du président Macky Sall dans sa politique de tenue des finances publiques.

« Le budget 2022 ferait plus du double de 2012. C’est un chiffre révélateur sur les ambitions du gouvernement. Le budget d’un Etat, riche ou pauvre, constitue la meilleure représentation de son présent ainsi que la meilleure esquisse de son avenir », a exulté le ministre des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo, devant ses collègues ministres.

Les recettes du projet de loi de finances 2022 qui sera soumis à l’Assemblée nationale pour examen, sont arrêtées à 3.510,7 milliards FCFA et les dépenses à 4.294,7 milliards FCFA. La comparaison établie par le ministère des Finances révèle que par rapport à la Loi fiances 2021, « le budget 2022 connait une baisse des recettes de 284,8 FCFA et des dépenses à 324,9 milliards FCfa.

L’élaboration du projet de budget 2022 a suivi les fortes recommandations du chef de l’Etat. L’ensemble des projets d’initiative présidentielle sont pris en charge dans la répartition des ressources. D’une part, une bonne part du budget devra servir à la mise en œuvre du programme d’urgence pour l’emploi des jeunes.

C’est une enveloppe de 150 milliards FCFA qui est réservée pour ce volet dont la première phase s’articule autour du programme de recensement de 65.000 jeunes et du financement des projets.

D’autre part, le gouvernement reste constant dans sa politique de développement des filets sociaux avec des prévisions d’allocation aux Programme de bourses de sécurité familiale pour 35 milliards FCFA et la couverture maladie universelle pour un montant de 20,1 milliards FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici