Malgré son état précaire, des conditions scolaires qui heurtent l’entendement, le lycée de Diaobé s’est distingué cette année-ci par des performances remarquables avec un taux de réussite de 80% au baccalauréat. Considérée comme une sorte de miracle, cette prouesse a fait sortir les populations de cette localité de leurs gonds. Sudactu est allé à leur rencontre !

Un reportage de Mame Saliou DIALLO

Implanté au fin fond de la localité, au beau milieu des champs, le lycée de Diaobé se dévoile sans clôture, ni eau, encore moins d’électricité. Au milieu de l’établissement, la plupart des salles de classe se dressent en abris provisoires, laissant stupéfait tout visiteur qui débarque sur les lieux. Créée en 2011, cette école est aujourd’hui considérée par les populations de cette localité comme une infrastructure publique oubliée par l’État au milieu de la brousse. Nous sommes à cinq jours après la publication définitive des résultats du baccalauréat. A la surprise de toute une contrée, ce lycée vient d’enregistrer un taux de réussite de 80%.

Élève en classe de Terminal, c’est dans cet établissement en lambeaux que Pathé Mballo a fraîchement décrocher son baccalauréat en série S2. Fier de cet exploit, le nouveau bachelier ne digère pourtant pas la situation dans laquelle est plongée son école. “Nous avons réussi dans une douleur profonde car étant laissés à nous même. Notre lycée n’a bénéficié d’aucune assistance. Nous n’avons vu ni les autorités municipales ni celles administratives. Le plus souvent, ce sont nos propres parents, avec de maigres moyens, qui nous assistaient pour bricoler les infrastructures défectueuses du lycée”, s’est indigné Pathé avant d’inviter l’État à prendre en charge les difficultés de l’établissement pour encourager les élèves de Diaobé.

Nous n’avons de lycée que sur le papier”

Président des parents d’élèves, Sidy Lamine Sanoukho tient à exprimer d’abord toute la satisfaction des habitants de Diaobé suite aux efforts consentis par leurs enfants. “En 2019, le lycée a obtenu un taux de réussite de 36,84% au bac. Puis en 2020, on est arrivé à 72,13%. Et cette année-ci, nous avons enregistré un taux de réussite de 80%. Donc, au nom des parents d’élèves, je félicite les élèves, le corps professoral ainsi que l’administration du lycée de Diaobé pour cet excellent résultat”, s’est réjoui M Sanoukho. Toutefois, il n’est pas allé par quatre chemins pour déplorer la situation dans laquelle se trouve l’établissement. “On déplore les mauvaises conditions de travail dans ce lycée. Nous n’avons que des abris provisoires et les deux salles de classes réalisées par le conseil départemental sont très insuffisantes. Nous avons toqué à toutes les portes pour que le gouvernement règle ce problème mais jusqu’à présent rien n’a été fait. Nos enfants se plaignent à chaque fois de la présence des reptiles dans l’enceinte de la cour de l’école. En réalité, Diaobé n’a de lycée que sur le papier”, constate amèrement le notable Sanoukho.

2 Commentaires

  1. C’est super maintenant nous prions que l’Etat oriente sa vision en vers ce lycée pour les finances.toutefois le lycée va avoir des bons résultats chaque année

  2. Étant élève de cette école je confirme les propos qui ont été affirmé ci_dessus il est tant de changer l’état du lycée de Diaobé vraiment ces résultats enregistrés chaque année montre que nous avons droit à un lycée digne de ce nom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici